Nicolas Gilson, attiré par Binche

Après une saison et demi à l’USGTH, entrecoupée d’un an à Saint-Symphorien, l’attaquant se lance un nouveau défi à Binche où il retrouvera un entraîneur qu’il connaît !

Si Nicolas Gilson arrive seulement, pourrait-on dire, à Binche, l’attaquant aurait déjà pu y poser son sac auparavant. « Binche m’avait déjà contacté la saison passée mais je n’y avais pas donné suite », avoue Nicolas. Mais cette fois, il a pris le temps de réfléchir. « Je me sentais bien à Saint-Ghislain, j’ai donc quand même réfléchi, je n’ai pas pris cette décision à la va-vite. Mais bon, j’ai habité sept ans à Binche, je m’étais dit qu’un jour j’y jouerais (rires). Il y a de belles infrastructures, pas mal de supporters, Binche est un club qui a des ambitions. »

Il ne débarquera toutefois pas dans l’inconnu. « C’est déjà la même division que Saint-Ghislain donc ce n’est pas l’inconnue. Il y a quelque chose à Binche qui m’attirait. Et puis j’y retrouverai des gars que je connais comme Gilles Wantiez, Danny Bastaens, Logan Bauvois mais aussi Lucas Bailleul, enfin je ne sais pas s’il reste (rires). C’est toujours mieux quand il y a des têtes connues mais ça ne me pose pas trop de problèmes si je ne connais personne, j’ai le contact facile. » Et l’entraîneur n’est pas méconnu non plus. « J’ai connu Jean-Louis à Manage. C’est un entraîneur avec lequel je m’entendais bien. Bon bien sûr, on a eu quelques prises de tête mais comme avec tous les coaches (rires). Je suis content de pouvoir retravailler avec lui. »

« Je suis prêt »

Forcément, la (petite) saison écoulée n’a pas été facile pour les sportifs mais Nicolas n’aura pas su jouer le peu de rencontres qui ont eu lieu. « J’ai joué les premiers matches et ensuite j’en ai raté deux ou trois suite à une blessure au dernier match de Coupe. Mais je suis remis maintenant. Avec Gilles Wantiez ou Mathieu Lanza, on va courir. On continue de s’entraîner. Je me sens au top physiquement même si évidemment, ce n’est pas la même chose que le football. Jusque juillet, cela risque d’être long ! »

Il est désormais prêt à gagner sa place dans l’effectif des Gilles. « Il y aura de la concurrence devant, c’est toujours bénéfique pour l’équipe et puis c’est mieux que d’être le seul à pouvoir jouer à un poste. Je suis prêt ! »