Logan Bauvois en concurrence avec Vanbelle

Logan Bauvois va défendre les filets de la RUS Binchoise. Le gardien de 22 ans l’avoue : pas évident de quitter les Chiconniers avec lesquels il a, depuis les U13, réalisé l’essentiel de son parcours.

« Le Rapid restera, à coup sûr, une étape importante dans ma carrière », admet Logan. « C’est là que j’ai signé mes grands débuts en seniors. J’avais 16 ans et je faisais partie de l’équipe de P3, alors sous la direction de Didier Urbain. J’ai ensuite connu les deux montées qui ont amené le club en D3 ACFF. Difficile de faire mieux, vous en conviendrez ! C’est vrai, j’ai la boule au ventre à l’idée de m’en aller après ces six belles années, entrecoupées d’une saison à Quévy-Mons. Je pars toutefois sans le moindre regret, avec le sentiment du devoir accompli. Un cycle se termine, en quelque sorte. À moi, à présent, d’en entamer un nouveau ».

Logan n’est manifestement pas le seul à tenir le même raisonnement. « À vrai dire, je ne songeais pas à un transfert si tôt. À l’instar de nombreux joueurs du groupe, je pensais rester encore un bon moment à Saint-Symphorien. Mais voilà, certains événements ont subitement changé la donne. Et à partir du moment où la base de l’effectif, en place depuis la P2, a choisi de changer d’air, je ne me voyais pas prolonger. J’ai donc estimé le moment venu de tenter une autre aventure, de relever un nouveau challenge ». Avant de se lancer, le citoyen de Mesvin s’était fixé une priorité : poursuivre en D3, un niveau qu’il apprécie. « Voici un an déjà, j’avais été approché par la RUS Binchoise. Mais l’ambiance typique du Symphorinois m’avait incité à ne pas donner suite à cette proposition. Après avoir eu vent de l’exode en cours au Rapid, les dirigeants binchois m’ont recontacté dernièrement. Et cette fois, j’ai marqué mon accord ».

Le jeune gardien a la conviction d’avoir posé le bon choix. « Avec Gilson, également recruté, et Bastaens, je ne vais pas tomber dans l’inconnu. Et puis, il y a des similitudes avec Saint-Symphorien. Le club binchois n’est pas du genre à se voir plus beau qu’il n’est. Au contraire, lui aussi cherche à grandir pas à pas, à son rythme, sans pression et avec les moyens dont il dispose. Cela me convient ». En concurrence non pas avec Thibaut De Amicis, en partance de Binche, mais avec Marvin Vanbelle, Logan entend exploiter ses progrès pour gagner la place de titulaire entre les perches. « J’ai bien évolué ces dernières années. J’ai pris de l’assurance dans le jeu aérien et dans le coaching des défenseurs. Du reste, dans le vestiaire, j’ai davantage développé l’esprit de leader que doit avoir un gardien. Ces améliorations, je les dois évidemment à mon expérience en compagnie des Chiconniers. Et en particulier à Thomas Druart et à Benoît Sotteau, qui m’ont beaucoup aidé avec leurs conseils avisés ».

© François Michel – SudPresse Sports – 18/02/2021